Monuments du Mont-Saint-Michel

Selon la légende colportée, l’abbaye voit son origine dans les songes de Saint-Aubert, évêque d’Avranches. Il vit en effet apparaître en rêves l’archange Saint-Michel. Ce n’est pourtant qu’au bout de la troisième apparition qu’il prit la décision de construire un lieu en son hommage. Après avoir trouvé un taureau attaché sur le Mont Tombe, il choisit ce rocher isolé dans la baie pour y installer un oratoire sur l’îlot de 78 mètres de haut. Les différents monuments du Mont Saint Michel sont tous des témoignages de son passé, qu'il s'agisse de sa vie spirituelle, de son histoire tumultueuse ou de sa vie culturelle encore très présente, via son terroir par exemple. Avant de venir visiter l'abbaye du Mont-Saint-Michel, découvrez quelques-uns de ses monuments.

Notre-Dame-Sous-Terre

Notre Dame sous Terre, église du Mont-Saint-Michel

Au fil des siècles, l’île du Mont Tombe rebaptisé le Mont-Saint-Michel devint un lieu de prière, d’étude, et de pèlerinage. Les bénédictins s’y installèrent en 966. Moines copistes et érudits, ils y traduisirent du grec ancien vers le latin des œuvres d’Aristote.

L’église construite à cette époque pour accueillir les moines de l’ordre de Saint-Benoît disparut avec le temps. Lorsque le lieu de culte fut agrandi, l’ancienne église a été quasiment engloutie par les constructions successives. Notre Dame sous Terre a été redécouverte au XIXe siècle, et sa restauration donne accès à une architecture ancienne qui tranche avec le décor gothique flamboyant de l’église abbatiale actuelle et la Merveille. Un monument du Haut-Moyen-Âge, avec ses voûtes en berceaux, et un bouleversant témoignage des moines pionniers sur le Mont.

L’église abbatiale

Abbaye gothique du Mont-Saint-Michel

Une visite au Mont-Saint-Michel digne de ce nom ne peut pas faire l'impasse sur ce monument de l'architecture gothique qu'est l'église abbatiale, qui se donne même des airs de cathédrale. L’église que l’on visite actuellement a été construite par l’abbé Roger II entre 1115 et 1125 à la suite de l’écroulement de l’église initiée par l’abbé Ranulphe en 1103.

Le chœur gothique a été construit plus tard, car celui réalisé à la suite des travaux lancés par l’abbé Roger II tomba également. Outre le chœur, l’église est également composée de la chapelle des Trente-Cierges, la crypte du chœur et la chapelle Saint-Martin.

La Merveille : monument de la vie quotidienne

La Merveille désigne le lieu de vie des moines et se situe sur la face nord du Mont-Saint-Michel. Son architecture gothique se divise en trois étages. Elle abrite l’aumônerie, la salle des hôtes, le réfectoire, le cellier, la salle des Chevaliers et le cloître dédié à la méditation. Ce dernier est connu pour son jardin médiéval où on trouve des rosiers de Damas, une variété ancienne.

Parmi les lieux de vie des moines, ne manquez pas non plus la visite du cloître, qui compte aussi parmi les plus emblématiques monuments du Mont-Saint-Michel.

1 Jour(s)
À partir de 169,00 €
1 Jour(s)
À partir de 135,00 €

Une prison au Mont-Saint-Michel ?

Sous le règne du roi Louis XI, le Mont-Saint-Michel est une prison d’état. Des cachots sont installés dans l’abbaye. Pendant la Révolution Française, le Mont Michel, comme on l’appelle, détient les réfractaires aux changements qui ont lieu dans le royaume. Ce n’est qu’en 1860 que la prison ferme définitivement par un décret impérial.

L’abbaye est visitable par les touristes et les fidèles. Mais au-delà d’être le troisième monument le plus visité de France, c’est un lieu où le culte est encore actif. Ce dernier est restauré en 1922 ce qui relança les pèlerinages. L’État, propriétaire des lieux, lance une restauration de l’abbaye à cette époque. Depuis 2001, les frères et sœurs des Fraternités Monastiques de Jérusalem célèbrent chaque jour des messes et s’attellent à la méditation.

Les fortifications témoignent aussi d'un passé avec une vocation militaire.

Des espaces culturels et touristiques sur l'îlot

Malgré sa petite superficie et la place prépondérante qu'occupent les bâtiments religieux, d'autres lieux participent au prestige des lieux et peuvent être considérés comme de véritables monuments du Mont-Saint-Michel. Les restaurants traditionnels du Mont, comme La Mère Poulard, vous permettent de déguster les spécialités d'un terroir encore très vivant, aux portes de la Normandie et de la Bretagne. Si vous aimez la viande, vous succomberez au goût inimitable de l'agneau Pré-Salé qui se nourrit d'une végétation recouverte régulièrement par l'eau salée de l'océan.

Ne manquez pas non plus les quatre musées du Mont-Saint-Michel qui proposent chacun leur propre univers. La vitalité culturelle des lieux vous séduira, et vous découvrirez qu'on ne peut résumer le Mont à son abbaye et à ses boutiques pour les touristes.