La Camargue : tourisme entre mer et terre

Visiter la Provence, c'est se retrouver confronté à une diversité de paysages incroyable. Parmi les sites naturels éblouissants qu'offre le Midi, ne manquez surtout pas la Camargue.

Chevaux de Camargue

La Camargue d'est en ouest

La Camargue est formée par le Delta du Rhône qui passe au nord par la ville antique d'Arles. Les eaux de ce puissant fleuve, qui prend sa source dans les Alpes Suisses, viennent s'épancher dans les terres, formant une zone humide tout simplement exceptionnelle. Le coeur de la Camargue est délimitée à l'est par le Rhône, qui se jette dans la mer à Port-Saint-Louis-du-Rhône, et à l'ouest par le Petit Rhône qui débouche aux Saintes Maries de la Mer.

Dans cette zone sauvage se situent plusieurs étangs. Par ordre de superficie, du plus grand au plus petit : Vaccarès, Monro, Consécanière.

Au sud, la Digue à la Mer permet d'isoler le Delta du Rhône et contrôler les échanges d'eaux entre les étangs et la Mer Méditerranée. 

La Petite Camargue se situe à l'ouest du delta du Rhône, jusqu'à la ville médiévale d'Aigues-Mortes. Des stations balnéaires touristiques comme Le Grau du Roi accueillent les amateurs de baignade.

Un chapelet de villages, avec leurs rues étroites, leurs vieilles maisons et leur(s) clocher(s), s'égraine tout au long. D'Arles à Montpellier, citons Saint-Gilles, Vauvert, Aimargues ou encore Lunel, réputée pour ses courses de taureaux...

Une nature camarguaise austère et somptueuse

Le Parc Naturel Régional de Camargue

La région est particulièrement des amateurs d'ornithologie pour la présence de nombreux oiseaux, résidant ici à l'année ou migrateurs. L'écosystème de Camargue, d'une incroyable biodiversité, accueille des espèces endémiques (c'est à dire qu'on ne retrouve pas ailleurs) et demande des efforts de protection particuliers. 

Le Parc Naturel Régional de Camargue, créé en 1970, permet de protéger les étangs, espaces humides et marins, prairies de la région, tout en maintenant les activités agricoles traditionnelles : notamment la riziculture (culture du riz) et l'élevage de taureaux.  

Vous bénéficiez des structures d'accueil du parc pour planifier votre visite touristique et organiser quelques excursions.

Randonnées et observation des oiseaux

Les espaces naturels de Camargue sont superbes et les activités de nature sont nombreuses. Vous pouvez chevaucher entre étangs et rizières et devenir un vrai "gardian", ce cow-boy de Provence qui garde les taureaux. Les randonnées équestres sont un atout de la région, mais vous pouvez troquer votre cheval pour un vélo ou des chaussures de randonnée. Parmi les itinéraires mythiques, la Digue à la Mer est particulièrement prisée des amoureux de nature.

Les oiseaux sont omniprésents et il n'est pas rare d'observer en Camargue des flamants roses. Ils sont plus nombreux à la belle saison, mais certains demeurent en Provence toute l'année. Vous pourrez donc en observer aussi quelques-uns en hiver.

Plages et sports nautiques

Les plages camarguaises sont immenses. Parmi les plus célèbres d'entre elles, la Plage de Beauduc à Salins de Giraud où souffle un vent de liberté. Les amateurs de kite surf, de planche à voile et autres activités de glisse profitent des conditions exceptionnelles qui règnent dans la région. La plage de Piémanson est elle aussi sauvage. Pour les sites plus touristiques, il vaut mieux se rapprocher du Grau du Roi et des stations balnéaires proches de Montpellier à l'ouest.

Sites touristiques incontournables de Camargue

Entre nature, culture, patrimoine et histoire, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer lors de votre escapade touristique en Camargue. 

La ville antique d'Arles

Et si vous débutiez votre visite camarguaise par la découverte de la ville d'Arles ? Cette cité antique possède des vestiges monumentaux qui témoignent de l'opulence romaine. Les arènes d'Arles sont toujours en fonctionnement et accueillent encore, près de 2000 ans plus tard, concerts, spectacles et manifestations diverses. Elles se visitent toute l'année. Vous pouvez aussi découvrir le théâtre antique ou encore la nécropole des Alyscamps. C'est une ville agréable, aux allures de village avec ses ruelles, ses petits commerces, ses places bordées de cafés.

Pélerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer

D'après la tradition, après la crucifixion trois proches de Jésus Christ, Marie-Madeleine, Marie Salomé et Marie Jacobé, ont accosté en Provence. C'est ce souvenir qui se perpétue à travers le nom de la commune.

Plusieurs fois par an, un pélerinage gitan des Saintes Maries de la Mer vient rendre hommage à ce souvenir. La ville offre alors un visage festif, animé par une foi fervente, où processions et musiques se mêlent aux chants et aux rires. Un événement d'une intensité rare, authentique et puissant.

Courses de taureaux camarguaises

La région s'est fait une spécialité d'un sport spectaculaire, la course à la cocarde. Il s'agit d'attacher des rubans et autres accessoires aux cornes d'un taureau. Les participants, appelés raseteurs, doivent les attraper. Ces courses très populaires dans la région sont spectaculaires, et celles et ceux qui y prennent part rivalisent d'audace pour impressionner les foules. Contrairement à la corrida, le taureau n'est ni blessé, ni tué. Il est élevé en plein air.

Le rêve de Saint-Louis à Aigues-Mortes

Le souverain rêvait de posséder un port en Méditerranée dans le Domaine Royal pour le négoce, mais aussi pour préparer ses croisades et expéditions. La ville d'Aigues-Mortes a été entourée d'un puissant rempart qui fait aujourd'hui l'admiration des touristes. Un puissant donjon vient compléter l'ensemble. Vous pouvez flâner dans les vieilles rues de la ville ou parcourir les remparts et imaginer l'effervescence qui régnait jadis en ces lieux, quand les navires venaient accoster au pied des murailles.

Venir en Camargue : conseils pratiques 

La Camargue est composée de zones humides, d'étangs et de marécages. Il y fait chaud. Dès le printemps et jusqu'à l'automne, de nombreux moustiques et autres insectes hématophages (qui vous piquent pour sucer votre sang) peuvent voleter dans les airs. Pensez à vous couvrir ou vous équiper de répulsif.

Si vous possédez un chien, nous vous conseillons de lui acheter un répulsif contre les phlébotomes et d'utiliser en plus une pipette qui fonctionne contre les moustiques et phlébotomes avant de partir. Ainsi, vous le protégerez de certaines maladies comme la leishmaniose.