Hommage au cabaret de Patachou à Montmartre

Visites guidées à Montmartre À partir de 12,00 € En savoir plus

Si vous passez par le quartier de Montmartre à Paris, peut être découvrirez-vous, au 13 rue du Mont Cenis, une plaque rendant hommage à l'ancien cabaret de Patachou. Ouvrons ensemble tout un pan de l'histoire exceptionnelle de la vie nocture montmartroise en découvrant un cabaret aujourd'hui disparu qui a emballé les nuits parisiennes.

À la rencontre de Patachou

Mais qui est Patachou ? Derrière ce nom d'artiste se cache l'une des chanteuses les plus populaires de l'après-guerre en France. Henriette Ragon, de son vrai nom, grandit à Paris. Rien ne la prédestinait à chanter, car cette femme de caractère avait avant tout le sens des affaires.

En 1948, Henriette Ragon ouvre avec son époux "Chez Patachou", un salon de thé puis un restaurant. Elle engage alors un accordéoniste pour proposer une ambiance musicale et parfois "pousse la chansonnette". Séduits par sa voix, des clients la poussent à s'essayer à la chanson. C'est un succès et les journalistes se pressent dans ce qui deviendra rapidement le cabaret "Chez Patachou" de Montmartre.

Les plus grands noms viennent se produire dans ce cabaret réputé. Jacques Brel y chante pendant trois ans. En janvier 1952, c'est au tour de Georges Brassens sde se faire connaître grâce à la scène du Patachou, poussé par son ami Pierre Galante, journaliste à Paris Match. Chantées par Patachou, les chansons Brave Margot et les Amoureux des bancs publics emballent les spectateurs et Georges Brassens monte à son tour pour chanter notamment Le Gorille et Putain de toi.

Les amoureux des bancs publics, par Patachou

De nombreux grands noms de la chanson viennent alors se produire au cabaret Chez Patachou. La môme Edith Piaf, Charles Aznavour, Michel Sardou, mais aussi Hugues Aufray, ou encore Claude Nougaro chantent leurs plus grands succès. 

Le cabaret, après un succès phénoménal, finit par fermer ses portes dans le milieu des années 1970. Mais Patachou continue sa carrière de chanteuse et entame même une deuxième carrière d'actrice. On la voit jouer dans dans "Faubourg Saint-Martin", un film  de Jean-Claude Guignet sorti dans les salles en 1983. Elle joue aussi la grand-mère de Sophie Marceau dans le film "Belphégor" réalisé par Jean-Paul Salomé et sorti en 2001. Elle joue aussi pour le théâtre et apparaît dans plusieurs téléfilms.

Autres cabarets de Montmartre

.

Informations COVID-19 : Nos visites et activités ne sont pas opérées du 1er oct. au 25 déc. Elles peuvent être réservées en ligne dès maintenant pour des dates ultérieures. Cliquez ICI pour en savoir plus sur les mesures sanitaires mises en œuvre et sur les réponses aux questions fréquentes.