La cathédrale de Reims

La cathédrale Notre-Dame de Reims, consacrée à la Vierge Marie, est un des monuments de l’art gothique français. Sa place dans l’histoire de l’architecture et aussi son importance dans l’histoire de France en font un symbole reconnu par tous.

Cathédrale de Reims

L’histoire de la cathédrale

La cathédrale que nous connaissons aujourd’hui a plusieurs fois été reconstruite. En 1211, l’archevêque Albéric de Humbert posa la première pierre du nouvel édifice. Le précédent avait été détruit lors d’un incendie effroyable. Malheureusement le toit pris feu en 1481 durant les travaux de construction. Une aide royale permit de continuer le chantier. En remerciement, il fut décidé que des fleurs de Lys devaient orner le toit. Elles furent retirées pendant la Révolution française lorsqu’une campagne de suppression des symboles royaux sur les édifices fut entamée.

Durant la Grande Guerre, la cathédrale Notre-Dame de Reims fut intentionnellement bombardée par les troupes allemandes. Cette opération visait à démoraliser la population française par la destruction d’un symbole historique. Elle fut touchée par un total de 288 obus. Le chantier de reconstruction débuta en 1919, grâce à de nombreux financements privés. L’édifice est même amélioré. Vulnérables au feu, le toit et sa charpente en chêne sont remplacés par une structure ininflammable. De nos jours, la cathédrale est toujours en restauration.

10:30 heure(s)
À partir de 149,00 €
10:30 heure(s)
À partir de 249,00 €

Le théâtre de grands évènements

C’est à Reims que Clovis fut baptisé en l’an 496 par Saint-Rémi, évêque de Reims. Ce dernier appliqua sur le front du roi carolingien une onction provenant de la Sainte-Ampoule. Ce même mélange servit pour les sacres de rois qui eurent lieu par tradition à Reims, jusqu’à celui de Charles X en 1825. La ville de Reims devint ainsi la cité des rois, là où les monarques acquièrent le trône de France.

Pendant la guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc - sa statue figure sur le parvis de la cathédrale - insista pour faire sacrer le roi Charles VII à Reims, et marqua de ce fait la puissance du Royaume de France en conflit contre les Anglais.

Son architecture

La cathédrale de Reims est particulièrement connue pour ses 2 303 statues. C’est l’édifice religieux qui dispose du plus grand nombre de statues au monde. L’une d’elles est particulièrement célèbre. Il s’agit de l’Ange au sourire, emblème de la ville de Reims. Avec une longueur de 149,17 mètres, pour une hauteur de 87 mètres au clocher, la cathédrale est bâtie sur le plan d’une croix latine. C’est un chef-d’œuvre de l’architecture gothique. Quatre chapelles entourent la nef.

On peut encore observer des vitraux datant du XIIIe siècle malgré les destructions successives du bâtiment. Il faut observer les parties hautes pour pouvoir les admirer. Des vitraux contemporains ont été ensuite disposés, dont les célèbres réalisations de l’artiste Marc Chagall en 1974.

Que voir autour de la cathédrale

À quelques pas seulement de la cathédrale de Reims se trouve le musée des beaux-arts de la ville. On peut y voir une réplique du célèbre tableau de Jacques-Louis David, « La mort de Marat ». C’est également depuis la cathédrale que vous pourrez rejoindre des lieux centraux dans la vie des Rémois, tels que la rue de Vesle, la place Drouet-d’Erlon, ou encore la place du Forum.