La baie du Mont-Saint-Michel

Baie du Mont Saint Michel vue du ciel

Où se trouve le Mont Saint Michel ?

La Baie du Mont-Saint-Michel se situe entre la Bretagne à l’Ouest et la Normandie à l’Est. D’une surface d’environ 500 km2, elle est peu profonde et abrite deux rochers : le Mont-Tombelaine, et le Mont-Saint-Michel. Trois fleuves côtiers arrosent la Baie du Mont Saint Michel :  la Sélune, la Sée et le Couesnon. S'ils participent à la richesse naturelle des lieux, un gros effort a dû être réalisé pour empêcher l'ensablement de la Baie et permettre au Mont de demeurer une île à marée haute.

La marée aussi belle que dangereuse

La marée haute en baie du Mont-Saint-Michel est un spectacle naturel particulièrement impressionnant. La faible profondeur de la baie, ainsi que la barrière naturelle formée par la presqu’île du Cotentin combinent les facteurs d’une des marées les plus hautes d’Europe. Lors de vives-eaux exceptionnelles, elle peut atteindre jusqu’à 15 mètres pour rendre l'endroit absolument inaccessible si on ne tient pas compte de la digue. Lors des pèlerinages du début du XXe siècle, l’attente provoquée par les marées faisait le bonheur des hôteliers dont la célèbre Mère Poulard.

Cependant, admirer la marée demande de la prudence. Il est fortement déconseillé de marcher dans la baie du Mont-Saint-Michel sans un guide expérimenté. En effet le marnage est si important qu’on y risque la noyade. Lorsque la marée est montante, elle avance à une vitesse qui avoisine les 6 km/h, soit l’équivalent d’une marche humaine. Le risque d’être piégé par la marée est réel. De plus le lieu où se trouve le Mont Saint Michel est riche en sables mouvants. On s'y enfonce et on ne peut s'en extaire sans aide.

1 Jour(s)
À partir de 169,00 €
1 Jour(s)
À partir de 135,00 €

Les digues de la baie du Mont Saint-Michel

La baie du Mont-Saint-Michel a vu naître une digue dès le XIe siècle. La digue de la Duchesse Anne, du nom d’Anne Duchesse de Bretagne et Reine de France, montre une volonté de faciliter l'accès à l’îlot pour les pèlerins.

Les touristes affluent aujourd’hui par millions. Un parking et une digue route ont été bâtis à la fin du XIXe siècle. Malheureusement, cette nouvelle voie crée un ensablement de la baie en empêchant l’eau de circuler autour de la ville du Mont-Saint-Michel. Pour y remédier, un projet de restauration du caractère maritime de l’île fut lancé dans les années 80. Une nouvelle digue est construite sur pilotis pour préserver le flux de la Manche.

La Baie, riche en faune et en flore

Classée en ZPS (Zone de Protection Spéciale), la baie du Mont Saint-Michel est connue pour être l’habitat naturel de phoques. Outre la centaine d’espèces d’oiseaux qui volent ici, les dauphins sont très attendus en été. Ces mammifères marins très appréciés suivent les courants chauds de l’Océan Atlantique jusqu’aux côtes de Normandie. Pour ne pas les rater, le meilleur moyen est de suivre des bateaux de pêche car les dauphins aiment nager dans leurs remous.

Malgré un appauvrissement de la flore pour des raisons écologiques (ensablements, produits liés à l’agriculture, etc.), la baie du Mont Saint-Michel est un vivier pour la flore maritime. La salicorne est appréciée en gastronomie et les vastes prés salés apportent une saveur unique au bétail qui vient s’y repaître.

La baie est également un nid fertile pour les huîtres : chaque année, 25 000 tonnes de ce coquillage aimé des gourmets quittent le Mont Saint-Michel.

Le nouveau pont passerelle du Mont-Saint-Michel

Lorsque l’abbaye du Mont-Saint-Michel attire les pèlerins et les touristes, c’est sans aucun doute la baie qui crée sa légende. Le paysage d’une île sainte accessible à la fois par la terre et par la mer ne fait qu’amplifier le caractère mystique du lieu. Bien que l’accès à l’île fut d’abord privilégié en construisant les digues successives, tout est à présent fait pour préserver la baie.