Visite de l'église Notre Dame Sous Terre

Excursions au Mont Saint Michel À partir de 119,00 € En savoir plus

Ce lieu magique, hors du temps, réserve nombreuses surprises aux touristes, pèlerins et voyageurs de passage. Lors de votre visite guidée du Mont Saint Michel, découvrez au coeur de l'abbaye une crypte qui fait le bonheur des passionnés d'archéologie : l'église de Notre Dame Sous Terre.

L'église carolingienne de Notre-Dame-Sous-Terre

Si vous intéressez à l'histoire du Mont-Saint-Michel, vous saurez que ce lieu d'une grande spiritualité est lié au destin de la Chrétienté depuis le début du VIIIème siècle, soit près de cent ans avant le règne de l'empereur Charlemagne. 

Or, les moines venus investir le lieu ne sont pas restés inactifs et ont décidé d'ériger divers bâtiments sur place, pour y vivre mais aussi pour célébrer le culte et la messe, prier et témoigner de leur foi. Au début du Xème siècle, une chapelle a été construite pour remplacer l'oratoire de Saint Aubert du VIIIème siècle, devenu insuffisant pour faire face à l'affluence de pélerins. Par la suite, l'abbaye a gagné en importance et a été agrandi. Si beaucoup de monuments ont été détruits et reconstruits, d'autres ont été préservés. C'est le cas de Notre-Dame-Sous-Terre, dont les voûtes solides et les piliers massifs étaient parfaits pour soutenir la partie ouest de la nef de l'abbaye romane qui lui succède. Si les travaux ont continué, faisant de la Merveille une construction à la fois élégante et hétéroclite, ensemble architectural tout simplement extraordinaire, la petite chapelle carolingienne a traversé les siècles sans connaître de profonds bouleversements.

Description et architecture 

L'église de Notre-Dame-Sous-Terre se présente sous la forme d'un quadrilatère de 11 mètres sur 13. Elle pouvait accueillir une centaine de fidèles environ. Son irrégularité s'expliquer par sa position, la construction étant adossée à l'est sur le rocher de la montagne. Vous y trouverez deux nefs parallèles qui sont séparées par un mur épais qui a été percé de deux arcades. Deux petits sanctuaires surmontés de tribunes devaient autrefois servir à présenter les reliques aux pélerins venus demander un miracle ou faire acte de pénitence. 

La chapelle fut allongée dans la première partie du XIème siècle à l'ouest, et renforcée pour soutenir les través de la nef ainsi que de la façade, pour être engloutie sous des tonnes de pierres, de colonnes, de murs, de verrières, de voûtes, de tours et de flèches. Il faudra attendre les années 1960 pour qu'elle retrouve son aspect original. 

Votre visite de Notre-Dame-Sous-Terre est une plongée dans l'architecture carolingienne. Vous y admirerez les murs épais de deux mètres, construits avec des blocs de pierre grossièrement taillés, des arcs en briquettes qui sont un héritage de l'architecture romaine, des surfaces murales qui n'ont pas encore vocation à rechercher l'harmonie de la symétrie, comme le prouvent les fenêtres du côté sud qui ne sont pas dans l'axe des arcs. Quelques vestiges des enduits de décoration subsistent encore. Une ouverture a été  pratiquée en 1961 pour que les visiteurs puissent contempler un mur datant vraisemblablement de l'oratoire originel, en blocs de granit grossièrement taillés. 

Les deux sanctuaires rendaient certainement hommage à l'Archange Saint-Michel pour l'un, à la Sainte-Trinité ou à la Vierge pour l'autre. 

Les trésors de l'abbaye

Informations COVID-19 : Conformément aux directives du gouvernement français, nos voyages sont annulés et nos agences sont fermées jusqu'au 15 avril. Consultez nos dernières informations mises à jour ICI.