Visiter Saint Malo

Excursions en Normandie À partir de 229,00 € En savoir plus

La cité malouine a vu passer des grands noms de l’histoire de France. Jacques Cartier, Robert Surcourf, ou encore François-René de Chateaubriand ont participé à sa légende. À quelques heures de Paris seulement, le charme de la vie bretonne n’a jamais semblé aussi proche. Visiter Saint Malo vous offrira une plongée rafraichissante dans une ville qui a su, malgré les blessures infligées par la seconde guerre mondiale, conserver une physionomie pittoresque.

Forteresses et remparts de la ville

Ce que vous verrez en premier en arrivant près de la cité corsaire, c’est son imposante forteresse. Avec ses plus de 1 700 mètres de remparts classés Monuments Historiques en 1921, la citadelle est bien gardée. La partie de Saint-Malo dans les remparts est appelée intra-muros. C’est dans cette zone historique que se trouve une grande partie des restaurants, lieux culturels, et boutiques. Les portes, ainsi que le bastion et la tour Bidouane peuvent être visités.

La digue et les plages ont aussi leurs trésors. Jetez un regard vers l’Océan Atlantique. Vous y verrez le Fort National, ainsi que les îles du Petit Bé et du Grand Bé. C’est sur cette dernière que se trouve la tombe de l’écrivain malouin Chateaubriand. En suivant la plage du sillon, vous pourrez admirer la mer depuis la digue, et faire un arrêt aux renommés thermes de Saint-Malo.

Mais si vous franchissez les portes de la ville, vous verrez que visiter Saint Malo de nos jours permet de flâner dans des rues animées et très commerçantes.

Visiter Saint Malo : escapade gourmande en vue !

En termes de mets régionaux, la ville représente bien la Bretagne. On y trouve des crêperies, des restaurants de fruits de mer et les merveilleux gâteaux à base de beurre. Pour un repas devant la plage du Sillon, réservez une table côté fenêtre à la Brasserie du Sillon qui se trouve sur la digue. 

En ville, vous allez craquer pour les confiseries de la Maison Guella, qui fabrique depuis 1920 les célèbres caramels au beurre salé breton, et les biscuits traditionnels qui font la fierté de la région. Succombez pour les Gwelladous à grignoter ou même à tartiner.

Mais ne quittez pas la cité sans goûter aux merveilleuses glaces de chez Sanchez et les Kouign Amann ! Osez également un détour par la maison du beurre Bordier pour une dégustation de beurre de Baratte que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Quand on décide de visiter Saint Malo, on doit s'attendre à quelques incartades gourmandes !

Saint-Malo pendant la Seconde Guerre Mondiale

Deux mois après le débarquement du 6 juin 1944, les troupes américaines entrent dans la cité pour opérer la libération de cette ville bretonne . La Normandie maîtrisée, les soldats alliés vont en effet en Bretagne pour faire tomber l’armée allemande présente en France depuis 1940. Saint-Malo se trouve à près de 200 kilomètres d’Omaha Beach.

La Libération de Saint-Malo

Le succès de la bataille de Normandie eut pour effet le repli des troupes allemandes vers la Bretagne. Initialement, la cité malouine n’était pas considérée comme étant une cible majeure compte tenu de sa faible garnison. Cependant, le nombre de soldats allemands postés à Saint-Malo augmenta jusqu’à atteindre les 13 000 hommes.

© Flickr / PhotosNormandie

Les prises de Saint-Malo et de Dinard sont plus difficiles que prévu. Le 6 août, une offensive alliée subit un échec cuisant. La ville bénéficie, outre la forte garnison installée dans la ville, d’une artillerie sur l’île de Cézembre capable d’attaquer les troupes sur la terre. Des soldats américains parvinrent à entrer dans la ville le 9 août grâce à des tirs d’artillerie efficaces contre les Allemands. Ils trouveront finalement des troupes qui se rendent devant le 330ème régiment d’infanterie. À court de munitions, les Allemands ne peuvent plus se défendre.

Une ville très touchée par le débarquement allié

Saint-Malo intra-muros, aujourd’hui très connu pour ses maisons médiévales et la promenade des remparts, est une partie reconstruite. En effet, le quartier historique de la ville fut en grande majorité détruit lors des combats. Le 6 août 1944, l’armée américaine bombarda la cité malouine dont la reconstruction dura jusqu’en 1972 avec la réfection de la cathédrale Saint-Vincent. Le Fort National présent dans la baie de Saint-Malo subit également des dommages matériels et humains parmi les habitants de la cité corsaire.

Si vous choisissez de visiter Saint-Malo, vous découvrirez avec plaisir qu'il ne reste rien de ces dégâts. La ville, entièrement reconstruite, offre un visage des plus pittoresques.

Les vestiges du débarquement

La cité d’Aleth qui jouxte Saint-Malo abritait des soldats allemands qui ne se rendirent que le 17 août 1944 malgré les bombardements. La forteresse est née au XVIIe siècle sous l’initiative du marquis de Vauban jugeant cette zone comme à risque pour la sécurité de la ville. Rénovée au cours du XIXe siècle pour abriter une batterie d’artillerie, elle n’a pas été utilisée depuis 1914.

Lors de l’attaque des soldats américains pour libérer la ville, les troupes allemandes se réfugièrent dans les bunkers qui y étaient installés depuis le début de l’Occupation. De nos jours, l’ancienne forteresse est devenue un musée sous le nom de Mémorial 39-45. Créé en 1994, il retrace l’histoire de la cité malouine durant la Seconde Guerre Mondiale.

La cité est une forteresse naturelle. Ses îles et presqu’îles devinrent à travers les siècles des forteresses difficilement prenables. Le Fort National, par exemple, n'a jamais été pris par quiconque.

Alors, êtes-vous prêt à visiter Saint Malo ? Découvrez nos offres et circuits touristiques en Bretagne et en Normandie.

.

Informations COVID-19 : Nos visites et activités ne sont pas opérées du 1er oct. au 25 déc. Elles peuvent être réservées en ligne dès maintenant pour des dates ultérieures. Cliquez ICI pour en savoir plus sur les mesures sanitaires mises en œuvre et sur les réponses aux questions fréquentes.