La tombe du soldat inconnu à Paris

La tradition du soldat inconnu s'est développée après la Première Guerre Mondiale. Il s'agissait de rendre hommage à tous ces hommes qui, confrontés aux horreurs de la guerre, ont été tués sans que l'on puisse déterminer leur identité. En France, la tombe du Soldat inconnu a été installée sur la place de l'Etoile. Une étape de mémoire, témoignage des absurdités de ces conflits meurtriers, lors de votre visite de l'Arc de Triomphe.

Dalle Sacrée : la tombe du Soldat Inconnu

Un hommage rendu aux morts

Dès la fin de la guerre, des projets fleurissent partout en France pour rendre hommage aux victimes de la guerre de 14-18, qui doit être la "Der des Ders". Des monuments aux morts sortent de terre dans tous les villages, toutes les villes, et des cérémonies sont organisées pour rendre hommage aux morts et se rappeler les horreurs et les absurdités de la guerre.

La tombe du Soldat Inconnu est installée sur la place de l'Etoile et inaugurée le 11 novembre 1920, à l'occasion du second anniversaire de l'Armistice mais aussi du cinquantenaire de la Troisième République. Ce soldat français, dont l'identité n'a jamais pu être établie, a été choisie par Auguste Thin, soldat de deuxième classe du 132e régiment d'infanterie, parmi 8 corps de soldats français. Ce Soldat inconnu, inhumé à l'extrémité des Champs Elysées, représente chaque victime de la guerre. 

La symbolique est d'autant plus forte que l'Arc de Triomphe était un monument érigé à l'époque de la Rome Antique pour célébrer des armées victorieuses.

En 1923, une flamme éternelle est allumée. Tous les soirs à 18h30, elle est ravivée, donnant lieu à une cérémonie qui débute vers 18h00.

Description de la tombe du soldat inconnu

La sépulture est entourée par des bornes de métal noir qui sont reliées entre elles par des chaînes. La dalle est en granit de Vire, un matériau noble censé représenter une idée de pérennité. L'épitaphe  « ici repose un soldat français mort pour la patrie — 1914 - 1918 » a été inscrite dessus.

Le monument s'est vu adjoint la flamme du souvenir en 1923, qui s'échappe de la gueule d'un canon pris à l'ennemi, au centre d'un bouclier orné d'une frise de glaives ciselés.

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, un bouclier en bronze a été offert par les alliés à la France. Un glaive enflammé commémore la gloire des armées françaises et doit commémorer la libération de Paris.

La tombe du soldat inconnu est gardée en permanence pour éviter toute dégradation. 

Une flamme ravivée chaque jour

La cérémonie du "ravivage de la flamme" qui se déroule sur la tombe du Soldat inconnu se déroule tous les soirs à 18h30. Elle est confiée au Comité de la flamme, qui regroupe des centaines d'associations, dont celles des anciens combattants.

Le cérémonial est immuable : un défilé sour l'Arc de Triomphe, avec en tête des personnes portant des gerbes, suivis des porte-drapeaux de l'association qui se répartissent autour de la tombe du Soldat inconnu, surnommée la Dalle Sacrée. Le drapeau de "La flamme" est mis en place, alors que jouent le clairon et le tambour de la Garde républicaine. Le Commissaire de la Flamme et les présidents d'Associations déposent les gerbes, puis la flamme est ravivée par un glaive qui ouvre la trappe de la flamme. La sonnerie "Aux morts" et les drapeaux s'inclinent, tandis qu'on observe une minute de silence. S'ensuivent la signature du livre d'or, les salutations des différents membres, puis l'écoute de l'hymne « Honneur au Soldat inconnu ». Le Commissaire de service raccompagne les participants alors que résonne une nouvelle fois la musique "La Flamme.

C'est un cérémonial solennel auquel vous pouvez quotidiennement assister.

D'autres cérémonies ont lieu lors de la célébration des deux armistices associés aux deux guerres mondiales : les 8 mai et 11 novembre.

Arc de Triomphe
À partir de
15,00 €