L'histoire de la construction de Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre Dame de Paris À partir de 20,00 € En savoir plus

La visite de Notre-Dame, un chef d'oeuvre de l'architecture gothique du Moyen-âge, vous émerveillera. Découvrez les efforts colossaux nécessaires pour la construction de Notre Dame de Paris, l'énergie et les trésors d'ingéniosité déployés pour parvenir à construire cet étonnant monument.

Avant la construction de la cathédrale Notre Dame

L'histoire chrétienne de Paris est très ancienne, puisque Lutèce, de son nom antique, a été christianisée dès le IIIème siècle après Jésus Christ à l'époque de l'empire romain. Son premier évèque a été Dyonisius, passé à la postérité sous le nom de Saint-Denis. Si des premiers édifices dédiés au culte se sont alors érigés dans Paris, les archéologues manquent d'informations précises pour situer exactement l'ancienne cathédrale de la ville. Nous savons par contre qu'à l'emplacement où sera construite Notre Dame de Paris existait jadis un temple païen, qui fut ensuite remplacé par une basilique chrétienne, connue sous le nom de cathédrale Saint-Etienne. Elle daterait du IVe siècle ou du VIIème siècle, les avis divergent à ce propos.

Si cette cathédrale a été entretenue au fil des siècles, résistant à l'ouvrage du temps et aux guerres, il est décidé au temps du règne de Louis VII, au XIIème siècle, de construire à la place de cet édifice une autre cathédrale bien plus imposante, témoignant de la gloire de Dieu... et de la puissance de Paris et du royaume de France ! La construction de Notre Dame peut débuter.

La première pierre posée en 1163 à Paris

Si les sources ne sont jamais fiables à 100%, de nombreux experts s'accordent pour penser que la première pierre de Notre Dame a été posée en 1163, année où la présence du Pape Alexandre III est attestée à Paris. Cet édifice somptueux doit exprimer la quintessence d'un nouvel style architectural incroyablement audacieux pour l'époque, le gothique. Ce n'est pas la première cathédrale à adopter cette architecture, mais c'est l'une des constructions où cet art sera porté à son paroxysme. Avant Notre-Dame de Paris, en effet, d'autres constructions gothiques ont fait la fierté de grandes villes françaises :

  • 1140 : abbaye de Saint-Denis
  • 1150 : Noyon
  • 1153 : Senlis
  • 1160 : Laon, Sens

Si nous ne connaissons pas le nom du premier maître d'oeuvre, l'Histoire ne l'ayant pas retenu, nous savons que quatre grandes campagnes de travaux vont se dérouler sur des décennies pour permettre à la cathédrale de sortir de terre et d'afficher sa superbe dans le ciel parisien.

  • de 1163 à 1182 : la construction débute par le choeur et son double déambulatoire. Le maître-autel sera ainsi consacré en 1182.
  • de 1182 à 1190 : les trois travées restantes de la nef sont érigées, ainsi que les bas-côtés et les tribunes.
  • de 1190 à 1225 : l'édification des assises de la façade, des deux premières travées de la nef est effectuée. Les deux travées sont raccordées à la façade, qui s'élève jusqu'à la galerie des rois.
  • de 1225 à 1250 : la galerie haute et les tours sont construites, les fenêtres hautes sont agrandies, les chapelles latérales sont aménagées.

La construction de Notre Dame ne s'arrête jamais

Si la cathédrale a acquis sa physionomie actuelle, les travaux ne s'arrêtent pas pour autant et dureront durant des siècles pour un embellissement continu. Entre la fin du XIIIème siècle et le début du XIVe siècle, on assiste ainsi à un élargissement des bras des transepts, un aménagement de plusieurs chapelles, la mise en place des grands arcs-boutants qui participent à l'élégance de la construction...

D'autres modifications auront lieu aux XVIIe et XVIIIe siècles, avant les turpitudes de la Révolution accompagnées de leur lot de destructions. Nous devrons attendre le XIXème siècle et les travaux de restauration de Viollet le Duc pour voir revivre ce monument extraordinaire, la construction ayant souffert des outrages du temps et des sans-culottes.