Restauration de Notre-Dame de Paris par Eugène Viollet-le-Duc

Cathédrale Notre Dame de Paris À partir de 20,00 € En savoir plus

Eugène Viollet-le-Duc, grand amoureux du Moyen-âge, a sauvé de la destruction plusieurs grands édifices médiévaux, dont la cité de Carcassonne et Notre-Dame de Paris. Découvrons l'oeuvre de restauration de Notre Dame par Viollet-le-Duc et ses controverses. Visiter Notre Dame de Paris au XXIème siècle a été rendu possible par les travaux du XIXème siècle.

Eugène Viollet-le-Duc, architecte amoureux de l'Histoire

Comptant parmi les architectes les plus connus du XIXème siècle en France, Viollet-le-Duc aurait inspiré par ses écrits et ses théories de nombreux grands noms de l'architecture moderne comme Antoni Gaudi, Louis Sullivan ou encore Le Corbusier. Mais il est surtout connu du grand public pour ses nombreuses restaurations d'édifices médiévaux, à une époque où le romantisme générait un regain d'intérêt autour des ruines médiévales. On lui doit notamment, près de Paris, la restauration du château de Pierrefonds et de la basilique de Saint-Denis. C'est aussi à Viollet-le-Duc que l'on doit la sauvegarde de Notre Dame de Paris. Mal en point au XIXème siècle, la cathédrale doit aussi sa survie à ses travaux et campagnes de restauration.

La restauration controversée de Notre-Dame de Paris

En France, la Révolution a marqué la naissance d'un mouvement anti-clérical fort. Si les sépultures de plusieurs rois de France ont été profanées à la Basilique de Saint-Denis, les autres édifices religieux souffrent d'un manque d'entretien flagrant. 

Confiée dans un premier temps à l'architecte Godde, la campagne de restauration passe dans les mains de Viollet le Duc à partir de 1844. Elle durera vingt ans, ce qui souligne l'ampleur des travaux nécessaires. La tâche est titanesque et Eugène Viollet le Duc s'y attèlera avec opiniâtreté et passion jusqu'à sa mort.

Néanmoins, si la restauration de Notre-Dame a eu vocation de véritable sauvetage, elle n'est pas exempte de polémiques et certains reprocheront à l'architecte d'avoir pris quelques libertés avec les sources historiques, quelques-uns allant même présenter la cathédrale comme monument d'inspiration médiévale suite à sa restauration du XIXème siècle. L'ajout d'une flèche à la cathédrale par exemple est une décision arbitraire de Viollet le Duc qui s'inspire de celle d'Orléans datant du XIXe siècle, sans avoir la certitude qu'elle ressemble à celle dont était doté le monument quand il fut construit. 

Informations COVID-19 : Conformément aux directives du gouvernement français, nos voyages sont annulés et nos agences sont fermées jusqu'au 15 avril. Consultez nos dernières informations mises à jour ICI.