Le Sacré Cœur : une histoire religieuse

La basilique du Sacré-Cœur est située sur le sommet de la butte Montmartre dans le 18ème arrondissement, le quartier de Clignancourt. Il est situé sur le point culminant de Paris à 130 mètres d’altitude et offre une vue imprenable sur la capitale. De nos jours, c’est le second monument religieux le plus visité de Paris, après la cathédrale Notre-Dame.

Un vœu national pour la construction du Sacré Coeur

Détails du Sacré CoeurL’origine de la construction du Sacré-Cœur prend source en 1870. Cette année, Napoléon Bonaparte est emprisonné à Sedan après sa défaite contre la Prusse. Paris est alors occupé par les troupes allemandes. Les Parisiens commencent à manquer de nourriture. Puis Charles Louis Napoléon fini par capituler, ce qui donne lieu à la commune de Paris.

Pour les catholiques, tous ces évènements malheureux ont une raison religieuse et non pas politique. L’idée de l’archevêque est de construire, à l’instar de Fourvière à Lyon, un bâtiment religieux pour protéger la ville.

Pour lui, il faut construire une église en réparation des péchés qui ont valu la défaite militaire de Napoléon et l’occupation de la capitale.

Comme pour Lyon un texte de « vœux national » est rédigé en 1871. Le cardinal Guibert, archevêque de Paris l’accepte dans le courant de l’année 1872. Il est décidé que la basilique sera dédiée au Sacré-Cœur : Un hommage à l’amour du cœur de Jésus (peu répandu dans les églises à l’époque). Cet amour est grandement représenté dans le chœur de la basilique par une immense mosaïque.

La butte Montmartre est choisie suite à une apparition qu’eut le cardinal en promenade sur la colline.

En 1873, le cardinal obtient qu’une loi « d’utilité publique » soit votée pour la construction de la basilique. Cette loi permet d’exproprier facilement les propriétaires des terres sur lesquelles la basilique doit être construite.

Une architecture particulière pour la basilique

Pour le choix de l’architecte, un concours est lancé. C’est Paul Abadie, architecte français du 19ème siècle, qui l’emporte. Le style choisi pour l’édifice est très éclectique : une combinaison du style byzantin et romain qui rappelle celui de la cathédrale Sainte Sophie à Istanbul. La première pierre de l’édifice est posée en 1875. Le chantier durera 50 ans. Il fallut d’abord consolider les sols, ce qui prit plus de temps que prévu. Puis la guerre de 1914 éclate et laisse la basilique non consacrée pendant 5 ans. Ce chantier colossal fut financé par les parisiens eux-mêmes qui achetèrent chacun une à trois pierres, mais aussi par des dons qui arrivèrent de la France entière. Les noms des donateurs furent ensuite gravés dans la pierre.

Consacrée en 1919, la basilique peut accueillir des offices. Le chantier de la basilique prit totalement fin en 1923, année de l’inauguration de la mosaïque du Christ.

De nos jours, pour accéder à la basilique du Sacré-Cœur, il faut passer par le square Louise Michel et ses 222 marches d’escalier. Sinon, il suffit de prendre le funiculaire qui longe le square depuis 1901. La basilique de Montmartre fait complètement partie des monuments à visiter absolument lors d’une visite à Paris.


En raison d’une grève nationale, le château de Versailles sera fermé le mardi 22 mai. Cliquez ici pour plus d’information.