L'histoire de la Normandie

Une visite de la Normandie ne peut jamais faire l'impasse sur l'Histoire, surtout celle du XXè siècle. Tandis que le gouvernement français avait capitulé devant l’armée allemande avec l’armistice du 22 juin 1940, le président des États-Unis Franklin Roosevelt considérait que cette situation créait un véritable déséquilibre dans l’ordre mondial. L’invasion allemande en Russie en 1941 et l’entrée du Japon dans les forces de l’Axe ont relancé les conflits. La décision de monter l’opération Overlord fut prise.

Faire tomber les forces de l’Axe

Le 25 juin 1942, on choisit de ne pas réaliser de débarquement en Europe. L’Afrique du Nord fut favorisée pour une campagne amphibie avec l’opération Torch. Cette dernière avait pour objectif de libérer la Méditerranée et d’ainsi effacer la menace qui pesait sur le Moyen-Orient.

La relance des attaques en Europe avait pour principal but de faire tomber l’Allemagne. La Libération de la France n’en est qu’une heureuse conséquence. Pendant que le débarquement allié était organisé, des opérations de déception ont été mises en place par les forces alliées. Une mesure de déception consiste en la réalisation d’actions qui ont pour but de tromper l’adversaire sur ses véritables intentions. C’est ainsi qu’eurent lieu des raids de commandos canadiens à Dieppe en août 1942. Les troupes subirent beaucoup de dégâts, ce qui confirma la capacité de l’armée allemande à défendre les littoraux.

Une année plus tard, le général Dwight Eisenhower fut officiellement nommé commandant suprême des forces expéditionnaires alliées en Europe. Durant ce temps, l’Allemagne se doute bien qu’un débarquement aura lieu. L’État-major prédit cette attaque pour le printemps 1944. Adolf Hitler, le führer, intervient alors directement dans les décisions prises par les forcées armées. Il fut également très impliqué dans le commandement des opérations.

Dwight Eisenhower

La défense allemande

Ce fut cependant le commandant Erwin Rommel qui fut à l’origine de l’excellente stratégie de défense du littoral occidental. Il fit placer des obstacles anti-débarquement de son invention, persuadé que le débarquement aurait lieu à marée haute. L’objectif des travaux pour bâtir le « mur de l’Atlantique » ou « Atlantikwall » était de pouvoir éventrer les embarcations, puis d’immobiliser les fantassins qui auraient pu atteindre les côtes. Des pieux en fer entrecroisés, des rails et des tétraèdres pointus furent parmi les objets disposés sur les plages. Les soldats installèrent également des mines en mer et sur les terres. L’inondation de zones basses fut effectivement réalisée pour y placer ensuite des pieux tournés vers le ciel, qu’on appelle pieux de Rommel.

Erwin Rommel

Organisation de l’assaut

L’opération Neptune est un assaut amphibie. Le débarquement en Afrique du Nord apporte aux forces d’Eisenhower une expérience mise au profit de la stratégie de l’attaque en Normandie. La zone concernée fut élargie et les moyens multipliés pour le succès de l’opération. Il est alors décidé que l’assaut se fera sur 5 plages normandes entre Ouistreham et Varreville dans le Cotentin.

Pour des questions de visibilité et dans le but de surprendre les forces allemandes, les alliées prirent la décision d’attaquer de jour et à marée basse ou semi haute. La date du Jour J, ou D-Day, est fixée au 5 juin 1944 avec un report possible le 6 et le 7 juin si les conditions météorologiques le demandaient.

L’effet de surprise fut amplifié par la diffusion de fausses nouvelles et le rassemblement d’embarcations pour faire croire à des débarquements autre part qu’en Normandie.

Photographie du débarquement depuis un char amphibie

Le débarquement et la bataille de Normandie

Le matin du 6 juin 1944, la pointe du Hoc fut bombardée. Suivirent les débarquements des troupes sur les plages d’Omaha Beach et Utah Beach. Ces assauts furent particulièrement sanglants en raison de la défense efficace par les Allemands. Gold Beach, Juno Beach, et Sword Beach furent également attaquées. Les avancées des troupes ont permis la libération progressive des villages ainsi que la prise de lieux stratégiques tels que Caen et le port de Cherbourg. Parmi les soldats, plusieurs nationalités étaient représentées : américaine, anglaise, canadienne, française (commando Kieffer).

Un débarquement en Provence eut lieu le 15 août 1944. Progressivement, les troupes alliées prirent le contrôle du territoire français. Le défilé de la Libération de Paris tint place sur les Champs Élysées le 26 août 1944.

Notre sélection d'excursions
Visite Guidée des Plages du Débarquement en Petit Groupe au départ de Paris Tour privatisé
Durée 12 heure(s)
À partir de 272,00 €