Sainte-Mère-Eglise

La commune de Sainte-Mère-Église dans le Cotentin est connue pour avoir été parmi les premières villes libérées en 1944. Situées à quelques kilomètres de la plage de débarquement Utah Beach, les troupes allemandes en perdent le contrôle grâce aux soldats américains aéroportés qui atterrirent la veille du débarquement. Certains circuits organisés en Normandie prévoient une étape dans ce village.

Installation commémorative sur l’église de Sainte-Mère-Église

© Flickr / screenpunk

L’arrivée des soldats américains

Dans la nuit du 5 juin 1944, un incendie se déclara derrière l’église du village. Tandis que les habitants et les pompiers tentent de maîtriser le feu, ils sont surveillés par les soldats allemands qui occupent la commune depuis le 18 juin 1940.

Un moment plus tard, les premiers parachutistes américains font leur apparition dans le ciel dans le cadre de l’opération Boston, et deviennent la cible des Allemands. Le parachutage de soldats américains sur les terres du Cotentin avait pour objectif d’anticiper le débarquement pour faciliter l’avancée des troupes qui débarquèrent le 6 juin au matin sur Utah Beach. Pendant la descente, John Marvin Steele est atteint au pied, mais il est surtout connu pour être resté accroché pendant deux heures au clocher de l’église. Impuissant, le soldat vit les combats se dérouler en dessous de lui. Il fut détaché par un soldat allemand et fait prisonnier, pour finalement s’échapper et rejoindre la Grande-Bretagne où il y fut soigné.

Le premier village libéré par les troupes aéroportées

Le 6 juin 1944 à 4h30 du matin, Sainte-Mère-Église est sous le contrôle de la 82ème division aéroportée, aussi appelée 82ème Airborne Division. Il s’agit du premier village occupé par l’armée allemande depuis 1940, qui fut libéré par les airs.

L’armée allemande riposta pour reprendre la ville. Mais les parachutistes furent vite rejoints par les renforts venus d’Utah Beach. Devant l’Hôtel de Ville s’élève la borne du kilomètre 0 sur la voie de la Liberté. Elle commémore les événements qui eurent lieu à Sainte-Mère-Église et qui représentent les débuts de la Libération.

Le Airborne Museum de Sainte-Mère-Église

Situé rue Eisenhower, le Airborne Museum est consacré à la ville en tant que théâtre des opérations de la bataille de Normandie. Le musée est surtout consacré aux opérations des 82ème et 101ème divisions aéroportées. C’est la raison pour laquelle les expositions sont organisées autour d’authentiques planeurs de la Seconde Guerre Mondiale.

Il est composé de trois bâtiments : WACO, C-47, Opération Neptune. La présence de planeurs, de documents d’archives et d’effets personnels de vétérans permet de découvrir le déroulement des opérations militaires de la bataille de Normandie.

Sainte-Mère-Église est le premier pas de la victoire alliée sur les forces de l’Axe en Europe Occidentale. Il s’agit du premier village libéré par les troupes aéroportées, et cet événement est commémoré chaque année. Les habitants payèrent cependant le prix de cette liberté par un village endommagé par les bombardements et 44 morts parmi les civils.

Si vous voulez découvrir les lieux de bataille où les parachutistes alliés se sont illustrés, ne manquez pas non plus Pegasus Bridge, une centaine de kilomètres plus à l'est.