Les Oiseaux de Georges Braque

Visites du Musée du Louvre À partir de 39,00 € En savoir plus

Quand on se décide à visiter le musée du Louvre, il faut aussi savoir lever les yeux au ciel : Les Deux Oiseaux peints par Georges Braque vous y attendent !

Les Oiseaux ou encore Les Deux Oiseaux est une immense fresque réalisée par Georges Braque un peintre, sculpteur et graveur français du 19ème siècle. Il est d’ailleurs le premier peintre à être exposé au Louvre alors qu’il est encore vivant en 1961, deux ans avant sa mort, à l’occasion d’une rétrospective de ses œuvres. Braque est le père du cubisme, cependant, il ne se contenta pas seulement de peindre dans ce style. Il passa par une période de Fauvisme, une Période Thématique puis une Période des Métamorphoses.

Un artiste hors normes s’installe au Louvre

La peinture Les Oiseaux fut réalisée pour décorer le plafond de la salle Henri II au musée du Louvre. Cette salle était à l’époque l’antichambre du roi et son plafond était décoré par des toiles de Blondel. Abîmées par le temps, la décision fut prise de les remplacer. Braque réalisa cette imposante peinture en 1953, sur une commande d’André Malraux, alors ministre français des affaires culturelles. L’idée vient de Georges Salles qui souhaite exposer plus d’œuvres d’artistes contemporains.

Alors âgé de 60 ans, George Braque commence par hésiter puis, contre les conseils de sa femme, accepte le défi. Le premier jet de l’œuvre qu’il propose inquiète quelque peu le responsable du musée qui espérait une peinture de Braque plus classique. Cependant, malgré quelques réticences son projet est accepté. Il lui faudra une année pour la réalisation de cette peinture.

Un motif captivant pour une toile immense

L’oiseau est un motif de peinture récurrent chez le peintre. Ils ne sont jamais peints de façon réaliste mais leur simplicité donne un style épuré à ses œuvres.

Ce motif apparaît dans ses œuvres dès 1929 et il le peindra jusqu’à sa mort en 1963.

L’artiste souhaite se débarrasser de la réalité. La fresque est en trois parties avec au centre, la plus imposante : deux oiseaux enlacés sur un ciel bleu nuit, éclairés par la lune et deux étoiles. La lune est un rappel à l’emblème d’Henri II. Sur les deux autres parties rondes, deux autres couples d’oiseaux sont peints. La couleur bleu nuit, imposante sur les trois parties de cette fresque monumentale donne une certaine sérénité à l’ensemble. Les formes et la couleur blanche des oiseaux rappellent les colombes, symboles de paix. Leur taille imposante communique un effet de liberté et de plénitude.

Le fait de n’avoir pas représenté les oiseaux de façon réaliste donne un magnifique et immense aplat qui contraste complètement avec les ornements du plafond. La couleur dorée des lambris se marie parfaitement avec le bleu profond qui rend la peinture hypnotique.

Il se devait d’être imposant afin de s’intégrer parfaitement aux lambris du plafond réalisés au 16ème siècle. C’est donc un plafond assez atypique que l’on peut admirer au musée du Louvre : savant mélange de l’art contemporain et de la Renaissance.

Vous pouvez retrouver cette incroyable peinture et ce défi pictural que représente l'oeuvre Les Oiseaux de Braque sur le plafond de la salle Henri II au premier étage de l’aile Sully du musée du Louvre.