Les Coquelicots à Argenteuil

Excursions à Giverny À partir de 66,00 € En savoir plus

Découvrez le tableau Les Coquelicots à Argenteuil, peint par Claude Monet en 1873, avant qu'il s'installe définitivement dans le charmant village de Giverny. Nous vous invitons à découvrir une analyse et une présentation de ce tableau qui participe au rayonnement de l'impressionnisme en France.

Présentation des Coquelicots à Argenteuil

Quand il réalise ce tableau, Claude Monet, qui est âgé de 33 ans, n'habite pas encore à Giverny. Il réside en effet alors à Argenteuil, commune de l'ancien département de Seine-et-Oise au nord ouest de Paris. La région est très peu urbanisée et la commune possède un caractère bucolique et rural, très pittoresque pour les peintres parisiens à la recherche de décors et de sujets à peindre.

Cette toile, intitulée aussi Les Coquelicots, Coquelicots, ou encore Coquelicots, la promenade, fait sensation lors de sa présentation à la première exposition impressionniste qui ouvre le15 avril 1874 et se termine le 15 mai 1874.

Le tableau est acheté par Paul Durand-Ruel, un marchand d'art. Il passe alors de main en main. Le peintre Ernest Duez le possède un temps, avant de le céder à Jean-Baptiste Faure, un collectionneur. Il arrive ensuite dans les collections d'Etienne Moreau-Nélaton, qui l'offre par donation à l'Etat en 1906. Après un bref passage au département peintures du Louvre, il rejoint les collections du musée d'Orsay.

Composition et analyse du tableau

Cette huile sur toile possède des dimensions modestes : 50 cm de hauteur pour 65 cm de largeur.

Le tableau, comme son nom l'indique, représente un vaste champ semé essentiellement de coquelicots, particulièrement présents dans la partie gauche, sur les flancs d'une petite digue. Au premier plan, excentré vers la droite, se trouve une femme élégante, avec une ombrelle et un chapeau de paille, accompagnée par un enfant. Il est probable que cette femme soit Camille Doncieux, la première épouse de Monet. L'enfant pourrait alors être son fil Jean, âgé de 6 ans en 1873. Au second plan, sur la gauche du tableau, une autre femme accompagnée d'un enfant est présente. L'arrière-plan figure une rangée d'arbres et une maison cossue d'un étage, avec trois fenêtres au premier étage.

Les deux couples permettent de structurer le tableau selon une oblique. La partie gauche est dominée par le rouge des coquelicots, tandis que la prairie, d'un bleu-vert, occupe la partie droite.

Le ciel est dominé par des nuages blancs, des cumulus, qui marquent souvent la fin d'une pluie et signent le retour du beau temps. Coquelicots, promenade, a sûrement été réalisé lors d'une belle journée de printemps ou de début d'été.

Vour pouvez admirer Les Coquelicots à Argenteuil au musée d'Orsay à Paris. Si vous aimez le travail de Claude Monet, vous apprécierez aussi notre analyse de certaines de ses oeuvres comme Impression, soleil levant ou encore La femme en robe verte.