Visites du Musée du Louvre À partir de 39,00 € En savoir plus

Le musée du Louvre a subi, au cours des siècles et au fil des rois, empereurs et présidents qui se sont succédés, de nombreuses transformations. Le Louvre fut à l'origine construit pour prévenir les attaques par la Seine et protéger Paris : cette imposante forteresse médiévale assurait donc la protection des Parisiens, et demeura longtemps un bâtiment à vocation militaire. Petit à petit, l'ancienne citadelle a donné naissance au palais du Louvre tel que nous le connaissons aujourd'hui, tantôt agrandi, et même relié au palais des Tuileries, tantôt amputé d'une partie de ses dépendances et bâtiments. C’est au moment de l’agrandissement du musée que la Cour Napoléon est créée.

La cour au fil des projets d'embellissement du Louvre

Le nouveau Louvre entrepris par Napoléon III s’articule autour d’une place centrale : La Cour Napoléon.

Le projet de l’empereur est commencé par Visconti en 1852 et terminé par son successeur Hector Lefuel en 1857. Ce dernier crée la cour Napoléon en construisant deux nouveaux corps de bâtiments, ponctués de pavillons entre frontons et lucarnes. Pour ces bâtiments, il imagine un nouveau type de décor : il représente un concentré de tous les styles de l’histoire de l’art français.

Des sculptures monumentales se dressent aux angles de la cour Napoléon. L’une, située à l’angle nord-est de la cour, est sculptée par Antoine-Auguste Préault et représente La Paix. L’autre se trouve à l’angle sud-est et représente La Guerre. Henri Verne, nommé directeur des Musées nationaux entreprend en 1926 de lancer un plan de réorganisation des collections du Louvre : le plan Verne. C’est à ce moment-là que les architectes réalisent qu’une seule entrée pour le musée doit être créée.

Ce projet sera concrétisé et finalisé avec l’arrivée de François Mitterrand à la présidence, à qui nous devons la célèbre Pyramide du Louvre : un monument longtemps décrié pour sa modernité qui est aujourd'hui indissociable du musée.

La cour Napoléon à l’époque moderne

Le projet du Grand Louvre, prolongation du projet Verne, est mis en place par François Mitterrand dans les années 80.

La nouvelle cour Napoléon, qui devient la nouvelle entrée du musée du Louvre, est inaugurée en 1989. C’est à cet endroit que se dresse à présent l’immense pyramide composée de losanges de verre. Cette construction est érigée par l’architecte Leoh Ming Pei qui œuvre pendant quatre ans de 1985 à 1989. L’œuvre est impressionnante de par sa hauteur de 22 mètres, sa largeur de 30 et ses 95 tonnes de poutrelles en acier inoxydable.

Au début, elle est loin de faire l’unanimité auprès des Parisiens et des visiteurs. A l’époque ses courbes étaient jugées trop géométriques par rapport aux autres bâtiments du musée et notamment les galeries décorées par Lefuel. Au fur et à mesure l’immense Pyramide devient l’emblème du musée du Louvre. De nos jours, cette pyramide de verre fait partie intégrante du musée du Louvre et de Paris, et apparaît régulièrement dans les représentations de la capitale, après la Tour Eiffel.

En juin 2016, l’artiste JR fait disparaître la pyramide du Louvre. A l’aide d’un trompe-l’œil installé sur la pyramide, l’œuvre de Leoh Ming Pei se fond totalement dans le décor. Il suffisait aux visiteurs de regarder dans la direction du musée, positionné sur l’axe principal, l’allée centrale du jardin des Tuileries, pour que la pyramide se dissimule.

Lorsque vous foulerez la cour Napoléon, avant de pénétrer dans le musée à la découverte des plus beaux chefs d'oeuvre du monde, ayez une petite pensée pour son histoire entamée au XIXème siècle !