La musique au château de Versailles

Excursions à Versailles À partir de 29,00 € En savoir plus

Les aménagements du château de Versailles ne cessent de rappeler la puissance du roi Louis XIV, monarque absolu, mais sont surtout l’opportunité de multiples divertissements organisés pour la cour et ses invités.

La musique baroque dominante durant la Renaissance

L’influence de l’Italie est forte, et les arts qui en viennent sont appréciés dans toute l’Europe occidentale. Des artistes italiens notamment sont invités dans la maison des musiciens italiens qui est aujourd’hui le musée du Compagnonnage à Versailles. Parmi ceux qui marquèrent la Renaissance Française, il est impossible de ne pas citer Jean-Baptiste Lully. Né à Florence en 1632, il s’installe à la cour du Roi Soleil en 1645 à l’époque au service de La Grande Mademoiselle, Anne-Louise d’Orléans petite fille de Henri IV et cousine germaine de Louis XIV.

L’avènement de Lully

Excellent danseur et musicien hors paire, il devint le premier compositeur de la cour puis surintendant de la musique royale. Avec le dramaturge Jean-Baptiste Poquelin, ou Molière, il crée les comédies ballets. À une époque où l’opéra italien avait un franc succès dans toute l’Europe, Lully voulut se détacher de ce genre en créant la tragédie lyrique. Celle-ci est marquée par un équilibre entre tous les acteurs du spectacle que ce soit pour la mise en scène ou les décors, tandis que l’opéra italien donnait la primeur au chant. C’est avec le librettiste Philippe Quinault qu’il travailla pour créer « Cadmus et Hermione » ou encore « Roland » qui s’inspire de l’œuvre « Roland furieux » de L’Arioste.

Lully marqua la musique de son temps grâce à son talent et à des innovations qui permirent de créer un genre typiquement français. Son influence sur des artistes tels que Rameau, Haendel, ou encore Bach dont indéniables. 

Ironiquement, c’est la musique qui fit le succès de Jean-Baptiste Lully, mais aussi sa perte. En effet, lors d’une répétition qu’il dirigeait avec entrain, il se planta son bâton de direction dans l’orteil. La gangrène gagna sa jambe et alla dans tout le reste du corps pour finalement causer son décès.

Le chantier de l’Opéra Royal

L’Opéra Royal où sont aujourd’hui représentées des opéras et des ballets n’a pas été achevé sous le règne de Louis XIV. Ce dernier n’avait en effet pas les fonds nécessaires pour terminer ce chantier. Alors que les théâtres étaient des scènes éphémères de bois montées et démontées selon les spectacles organisés, la cour n’avait pas encore son propre opéra. La construction de l’Opéra Royal fut achevée dans l’aile nord du château de Versailles sous le règne de Louis XV. Vous pourrez le parcourir lors de votre visite de Versailles.