La Cathédrale de Rouen de Monet

Excursions à Giverny À partir de 66,00 € En savoir plus

Quand Claude Monet s'installe définitivement à Giverny, il se situe aux portes de la Normandie, avec ses paysages de bocage mais aussi ses nombreux monuments historiques. Parmi les lieux et bâtiments qui l'inspirent, il y en a un qui retient particulièrement son attention : La cathédrale de Rouen, qu'il peindra sur pas moins de 30 toiles. Une série restée célèbre dans l'histoire de l'art et de l'impressionnisme. Vous ne pourrez pas admirer ce tableau lors de votre visite guidée de Giverny, c'est pourquoi nous vous le présentons sur notre site.

L'origine des tableaux sur la Cathédrale de Rouen

Il faut un début à tout, et une série de trente tableaux commence forcément par une première toile. Les deux tableaux qui ont initié cette série ont été peints en février 1892, lors du premier séjour de Claude Monet dans la ville de Rouen. Ils représentent deux vues du nord ouest de la cathédrale, la cour d'Albane, qui sont peintes en plein air, et sont suivis de deux vues du portail réalisées depuis un appartement inoccupé appartenant à monsieur Louvet.

Il reste à Rouen jusqu'en avril, puis revient à la même période, l'année suivante, de février à avril 1893. 

Vingt de ses tableaux représentant la cathédrale de Rouen sont exposés chez le marchand Durand-Ruel.

Les différents points de vue de la cathédrale

Les différents tableaux réalisés par Monet se distinguent par le point de vue sous lequel la cathédrale est abordée.

La Cour d'Albane est présente sur les deux premiers tableaux. On y voit notamment une partie de la tour Saint-Romain, deux maisons qui sont adossées à cette construction et qui n'existent plus aujourd'hui. Cette cour d'Albane correspond à l'emplacement actuel du jardin du cloître. Ces deux vues méritent une attention particulière. Ce sont les seules qui ont été peintes en plein air, et qui offrent un point de vue original. On y voit en effet que la partie inférieure d'un morceau de la Cathédrale de Rouen.

L'hiver n'est pas une saison idéale, surtout en Normandie, pour qui veut peindre à l'extérieur. C'est pourquoi, pour continuer sa série de toiles sur la Cathédrale de Rouen, Claude Monet s'attache à trouver un lieu abrité et Monsieur Louvet, qui possède un magasin face à la cathédrale, lui propose un local vide au dessus de celui-ci. Il peint alors des toiles du portail vu de face. Cette série se limite elle aussi à deux toiles, dont une inachevée car elle laissait l'artiste insatisfait.

De retour à Giverny, Monet est contraint de changer de lieu parce que des travaux ont lieu dans le local qu'il occupait. Il en résulte un changement de paysage et neuf tableaux qui saisissent le portail vu en perspective.

Claude Monet déménage à nouveau dans une boutique de Lingeries et Modes, qui accueille maintenant l'office de tourisme de la ville. 11 tableaux sont peints du portail depuis cet angle de vue.

Les derniers tableaux de la série sur la Cathédrale de Rouen sont peints depuis le magasin Caprice de monsieur Mauquit et représentent Le portail et la tour Saint-Romain en perspective.

Nous appréhendons dans leur diversité les tableaux de la Cathédrale de Rouen, une série qui a contribué à populariser le peintre et le faire passer dans la postérité. Le travail sur la lumière contribue beaucoup au caractère exceptionnel de la série et s'inscrit dans la lignée du travail des impressionnistes.

Découvrez aussi une autre série incontournable de l'époque de Monet à Giverny, Les Nymphéas. Ne manquez pas non plus Les Meules.

Vous voulez en apprendre plus sur cet homme talentueux ? Lisez la biographie de Claude Monet.