La Joconde : son histoire et ses mystères

Tableau de la Joconde

La Joconde ou Mona Lisa est un des portraits les plus emblématiques de l’histoire de la peinture. Peint par Léonard de Vinci au XVIe siècle, il entra dans les collections de la cour de France pour enfin faire partie des œuvres exposées au Musée du Louvre. Avant de visiter le Louvre et de pouvoir contempler l'oeuvre, découvrez en plus sur la fameuse peinture qui fait tant parler d'elle.

Un tableau dans les valises de Léonard de Vinci

Il est d’usage de parler de la Joconde comme d’une œuvre que Léonard de Vinci invité par le roi François Ier aurait amenée avec lui en France. L’histoire mentionne qu’un portrait féminin était avec l’artiste et scientifique italien lors de son séjour au château du Clos Lucé (également appelé manoir du Cloux) à côté d’Amboise (château de la Loire).

La Joconde fit dès lors partie des collections royales pour être exposée au château de Versailles pendant le règne de Louis XIV. Elle ne prend résidence au Louvre qu’en 1797.

Une esthétique qui fait référence

La technique de composition de la Joconde en fait une des œuvres les plus étudiées dans l’histoire de l’art et par les apprentis artistes. Elle est appréciée pour son cadrage très moderne comme un portrait qu’on pourrait réaliser de nos jours. Plus subtilement, des effets d’optique sont créés par l’emplacement des yeux de la jeune femme et son sourire discret. Certains disent qu’on a l’impression d’être constamment observé par la Joconde, quelle que soit la position depuis laquelle on la regarde. Cette anecdote démontre les connaissances scientifiques et anatomiques de Léonard de Vinci. Quant au célèbre sourire de Mona Lisa, des témoignages narrent qu’un groupe de musiciens jouait pendant les heures de travail du peintre afin qu’elle garde cette attitude joyeuse.

L’arrière-plan est également un cas d’école. La technique du sfumato est utilisée pour créer une perspective qui se fond de manière douce.

La construction de la légende de la Joconde

Ce sont sans doute ses mystères qui ont permis à Mona Lisa d’acquérir une telle renommée. Mais est-ce vraiment Lisa qui est représentée ? On rapporte que le commanditaire du tableau auprès de Léonard de Vinci était un noble installé à Florence. Deux fois veuf, Francesco del Giocondo épousa en 1495 une jeune femme prénommée Lisa. C’est cette histoire qui donna le nom par lequel ce petit tableau d’une dimension de 77x53 cm. Pourtant une autre théorie veut que la jeune femme représentée ne soit autre qu’une favorite de Julien de Médicis, dirigeant de la République florentine. À ce jour, le mystère n’a toujours pas été résolu.

La Joconde devint populaire auprès du grand public lors de son très relayé vol en 1911. La presse se saisit de l’évènement : on se demande qui a bien pu voler la Joconde, pourquoi elle et surtout comment ? Le tableau est retrouvé, le coupable était un Italien très chauvin nommé Vincenzo Peruggia. Son acte avait pour ambition de restituer l’œuvre à son pays natal.

La Joconde dans la culture populaire

En 1919, Marcel Duchamp n’a pas hésité à reprendre le portrait de Mona Lisa pour en livrer sa propre version. En écrivant « LHOOQ » à lire « look » en anglais, chaque lettre lue une à une en français fait sonner une plaisanterie grivoise. En 2003, le roman de Dan Brown vendu à plus de 80 millions d’exemplaires a donné une nouvelle dimension à la Joconde. Elle est le centre d’un des mystères énoncés dans le Da Vinci Code, le polar ésotérique au succès international.

La Joconde n’a pas fini de nous étonner. Son mystère attire le public, jusqu’à presque devenir une icône du Musée du Louvre. Pour la voir, il vous faut vous rendre dans le département des peintures, aile Denon, salle 6.