La Vierge, Saint-Anne et l’Enfant-Jésus

Visites du Musée du Louvre À partir de 39,00 € En savoir plus

Si vous passez par le Louvre, vous aurez le loisir d'admirer plusieurs oeuvres majeures de Léonard de Vinci dont La Vierge, Sainte-Anne et l’Enfant-Jésus. Ce tableau fut commencé en 1503. Malgré de longues années de travail, le peintre le laissera finalement inachevé à sa mort en 1519.

Il a été prouvé par les scientifiques que le tableau a bien été laissé à l’abandon grâce à plusieurs découvertes. La première, de nombreux travaux préparatoires destinés à la réalisation de ce tableau (qui sont aujourd’hui exposés à la National Gallery) ont été retrouvés. Ils montrent clairement les évolutions et les changements opérés sur la peinture. La seconde, ce sont les scientifiques qui se sont occupés de la restauration du tableau, en 2010, qui ont démontré que les montagnes peintes dans le fond du tableau n’avaient pas été achevées.

Alors, pourquoi avoir préparé pendant si longtemps un tableau pour finalement le laisser inachevé ?

Léonard de Vinci : La Vierge, Sainte-Anne et l’Enfant-Jésus

Cette peinture était probablement destinée à Louis XII, roi de France, en l’honneur de son épouse Anne de Bretagne. Les raisons de son acquisition par la France sont encore méconnues mais, plusieurs hypothèses tentent de répondre à la question. Un témoignage, affirme que le tableau ne fut jamais livré car, il fut aperçu dans l’atelier du peintre en 1517. Une autre hypothèse affirme qu’il fut finalement acquis par Richelieu en 1651. Cependant, l’hypothèse la plus probable est que François Premier l’ait acquis contre une forte somme d’argent.

Un tableau aux nombreuses modifications

Plusieurs copies de ce tableau existent, qui permettent de voir les modifications qui ont été apportées. En se référant à ces copies et aux différents travaux préparatoires, on s’aperçoit que les personnages ont changé de posture. Lors d’un premier regard, les visages sereins des personnages suggèrent une simple scène familiale paisible. Au fur et à mesure des travaux, l’on s’aperçoit que la première idée de Léonard de Vinci fut de peindre Saint Anne en mouvement, enlaçant sa famille avec le petit Jésus représenté sur les genoux de sa mère. La version finale du tableau représente Sainte Anne statique et posant un regard apaisé sur sa fille Marie et son petit-fils Jésus. Dans cette version, que l’on peut admirer au musée du Louvre, l’enfant Jésus est représenté aux pieds de Marie qui semble essayer de le retenir. Enfin, à terre, Léonard de Vinci dans une première esquisse représente l’enfant Saint Jean-Baptiste. Cependant, dans la version finale, Jean-Baptiste est remplacé par un agneau qui, dans la tradition chrétienne, symbolise le sacrifice. Jésus le tient dans ses mains, ce qui signifie qu’il accepte le sacrifice auquel il est destiné. Il pose un regard bienveillant sur sa mère qui, elle, semble inquiète et vouloir le faire échapper à ce sacrifice. Saint Anne quant à elle, semble résolue et dans l’acception du sort de son petit-fils.

La Vierge, Sainte-Anne et l’Enfant-Jésus présente une réunion de trois générations, une réunion de la famille sainte purement symbolique, Saint Anne étant, à priori, décédée avant la naissance de Jésus ne peut apparaître sur le même tableau que lui.

Le décor, quant à lui, semble austère. Les visages des personnages sont embués par le sfumato si cher à Leonard de Vinci. Les montagnes en arrière-plan sont grises et embuées elles aussi. Le ravin, aux pieds des personnages imposent une certaine distance avec les spectateurs qui eux, ne sont pas des personnages saints.

Vous pourrez admirer ce tableau au musée du Louvre dans la salle 5 de la grande galerie, au premier étage de l’Aile de Dénon. Découvrez aussi notre article consacré aux oeuvres du musée évoquées dans le roman de Dan Brown Da Vinci Code.

Autres tableaux de Léonard de Vinci

D'autres tableaux de l'artiste vous attendent au Louvre :