Eugène Delacroix : La liberté guidant le peuple

Visites du Musée du Louvre À partir de 39,00 € En savoir plus

Huile sur toile peinte en 1830, cette œuvre est inspirée de la révolution des « Trois Glorieuses ». Elle est l’une des œuvres principales du musée du Louvre avec la Vénus de Milo, Le Radeau de la Méduse et la Joconde de Léonard de Vinci. Devenu depuis, l’un des symboles de la République française, nous revenons sur ce tableau marquant afin que vous puissiez l’appréhender au mieux lors de votre visite du Louvre. Cette oeuvre vous attend au Musée du Louvre : le tarif de l'entrée vous permettant de l'admirer

Un contexte révolutionnaire fort

L’expression de la révolution des Trois Glorieuses fait référence à la durée du conflit qui s’est étalé sur trois jours : les 27, 28 et 29 juillet 1830. Cette révolution française est la seconde après celle de 1789. Les Parisiens se révoltaient contre le roi Charles X qui bafouait les libertés de 1789. Cet état de guerre le forçat à fuir la capitale et quitter son trône. Il fut remplacé par Louis-Philippe Ier qui mit en place la monarchie de juillet.

La portée politique de La liberté guidant le peuple

La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix représente une scène de barricades. Les tours de Notre Dame en arrière-plan indiquent très clairement que les heurts se déroulent à Paris. Delacroix, témoin de l’évènement, décide de peindre cette toile qui deviendra l’un des symboles de la République française. Ce chef-d’œuvre a d’ailleurs servi de modèle à de nombreux timbres et aux anciens billets de 100 francs.

On s’aperçoit que le tableau est peint en forme de pyramide. Eugène Delacroix y fait apparaître tout en haut de cette tour de corps morts le drapeau français bleu blanc rouge, volant fièrement dans les airs. Il est porté par la figure de liberté que représente la femme.

Le bonnet phrygien dont est affublé le personnage féminin campé au centre du tableau était autrefois porté par les esclaves affranchis de l’empire romain. Il aurait donc été utilisé par des révolutionnaires venus du midi qui le portaient en signe de leur libération. De nos jours, il fait partie des symboles forts de la République française et des attributs de la Marianne. Cette dernière représente d’ailleurs depuis, les valeurs de la République « Liberté, Egalité, Fraternité ». Elle est considérée comme une icône de la liberté et de la démocratie et c’est pourquoi nous trouvons son buste dans les bâtiments officiels de la République. Dans sa représentation, la Marianne prend souvent les traits du personnage peint au milieu du tableau, les seins nus.

C’est donc une œuvre d’art qui met en scène les symboles puissants de la République française. Son intitulé prend tout son sens une fois que l’on connaît ce que représente le personnage central : La liberté guidant le peuple.

Arrivée du chef d’œuvre de Delacroix au Louvre

Le tableau fut présenté pour la première fois au public lors du Salon de Paris de 1831. A l’époque il est intitulé « Scènes de barricades ». La toile commence ensuite à être exposée au musée du Luxembourg dès 1863. C’est en 1874 que le majestueux tableau, dorénavant intitulé La liberté guidant le peuple rejoint le Louvre, sept ans après la mort d’Eugène Delacroix.

Pour l’admirer, il vous faut vous rendre à l’aile Denon au 1er étage dans la salle 77 du musée.